tentative de clonage de Michel Houellebecq, écrivain, par un collègue chroniqueur indépendant, chroniqueur indépendant - analyse et humour

Le forum sur Michel Houellebecq.
La politique.
Les livres de Michel Houellebecq.
Des livres sur Michel Houellebecq
Des sites littéraires
Ce site expérimente le clonage de l’écrivain du clonage : Michel Houellebecq, devenu culte depuis Les particules élémentaires, 1998
Le premier clone même : houellebecq 2.
Il s’inscrit dans la continuité de l’oeuvre de l’écrivain, plus particulièrement, La possibilité d'une île, hymne au clonage, publié en 2005 chez Fayard.
Analyse de l'oeuvre et de l'écrivain
Qui, parmi vous, mérite la vie éternelle ? ainsi débute le roman
Puis, la première partie : le commentaire de DANIEL24, un descendant de DANIEL, l'un de ses clones
La possibilité d'une île
Il vise une analyse littéraire, sociologique, philosophique, politique.
Il s'appuie sur l'analyse de l'oeuvre, des déclarations et commentaires.
- Etes-vous partisan du clonage ? [question de Robert Habel pour L'Illustré ( Suisse) en décembre 2003]
- A priori, je trouve que c’est une idée intéressante et, en tant que vieux lecteur de science-fiction, c’est une idée que j’envisage sans horreur particulière. C’est une hypothèse possible pour la reproduction de l’humanité. Je suis pour la manipulation de l’humain. Je considère que l’espèce humaine n’est pas fixée à l’avance pour l’éternité. Je ne vois rien d’horrible à ce que l’humanité envisage de se transformer elle-même. Il me semble qu’il y a vingt ou trente ans on n’aurait pas eu une réaction aussi effarouchée et unanime avec l’emploi de mots qui tiennent lieu de pensée, par exemple celui d’apprenti sorcier qui revenait tout le temps.
[réponse de Michel Houellebecq ]
Michel Houellebecq n'est malheureusement pas un auteur éditeur , il ne pratique pas l'auto-édition. Et ne figure pas parmi les écrivains du salon du livre du net de Ternoise (l'écrivain lotois qu'il ne connaît peut-être pas !)

Michel Houellebecq est le seul écrivain français actuel dont le clonage est souhaitable. Epargnons aux générations futures les clones d’Amélie Nothomb ou Frédéric Beigbeder !

Philippe Sollers aussi a déjà décrypté Houellebecq et le clonage : dans une vie divine, publié chez Plon en 2006. Le webmaster a lu les livres de Michel Houellebecq, de nombreuses interviews, des livres écrits sur l'écrivain, écouté le CD Présence Humaine mais n’a jamais cherché à rencontrer l’auteur.
Nous ne nous sommes jamais croisé « par hasard », ni dans les festivals de musique ni lors de salons du livre.
J'ai décidé de créer ce site après avoir lu les livres et constaté quelques points de convergence dans notre approche littéraire... et aussi quelques éléments autobiographiques communs ( précisions)

Le webmaster lit aussi les livres sur Michel Houellebecq
Jérôme Garcin : Votre état d'esprit à l'heure où nous parlons ?
MH : Une grande sérénité. peu de doutes. Et un sens moral de plus en plus aigu. Finalement, je suis un romancier kantien.
le Nouvel Observateur, août 2005

Préambule
Comme Michel Houellebecq, le webmaster est sceptique sur la possibilité de véritables rencontres en France. Le héros de base Houellebecquien, issu de la classe intellectuellement moyenne, financièrement relativement aiséé, palie cet échec par le tourisme sexuel (avec Viagra et dépression plus ou moins profonde), Le héros Houellebecquien n’acquiert la sérénité que dans la phase du clone (La possibilité d'une île ).

Impossible une véritable rencontre entre névrosés, blessés, narcissiques ?... [d’abord résoudre le conflit interne.] Ce qui limite le nombre d’aptes aux rencontres. Mais la difficulté ne s’arrête pas là ! Des affinités sont nécessaires (comment une lectrice pourrait supporter un compagnon dont la culture se limite à TF1).

Et ensuite, il restera encore à résoudre le côté pratique : attirance physique nécessaire (elle est même sûrement indispensable au premier regard !). Mais comment vivre l’attirance physique si les deux protagonistes n’ont pas effectué un test VIH, hépatite... ?... en plus après au moins trois mois sans relation ! Equation à deux inconnu(e)s.

Contexte humain

Jusqu’en 2005, les articles notaient : Michel Thomas, né le 26 février 1958 à La réunion [Houellebecq est le nom de sa grand-mère].
On sait désormais qu’il est né en 1956.
Pourquoi avoir « revisité le calendrier » ?
Il publie pour la première fois en 1991, aux Editions du Rocher, HP Lovecraft, contre le monde, contre la vie, il a 35 ans. Pour le jeunisme du microcosme littéraire, c’est vieux !.
En 1994, parait son premier roman, chez Maurice Nadeau, Extension du domaine de la lutte : il a donc 38 ans. Trop vieux toujours pour le microcosme. Deux ans de moins, l’approche médiatique diffère !
Désormais Houellebecq a dépassé ce statut de l’auteur confronté aux a priori des critiques littéraires.

---------------
Contexte littéraire

De "Rester Vivant" (à La Différence en 1991) à « La possibilité d'une île » (chez Fayard en 2005), Michel Houellebecq affine une analyse de la situation humaine contemporaine, démarche sociologique, philosophique.
L’échec des rencontres est au coeur de son oeuvre.

Le dernier clone de « La possibilité d'une île » pourrait tancer notre époque en reprenant un aphorisme de Blaise Pascal (1623-1662) : Tout le malheur des hommes vient d'une seule chose, qui est de ne savoir pas demeurer en repos, dans une chambre.

Quasi impossibilité des rencontres et incapacité de s’y résoudre : Houellebecq fut consacré par une immense partie de son lectorat pour quelques scènes sexuelles, sa description du tourisme sexuel. C’était occulter le contexte : l’agonie des personnages dans une telle vie où la consommation des jeunes corps prostitués semble la seule bouée de sauvetage. Vie de bureaucrates moyens en vacances, des socialement inutiles mais tellement bien payés. Des européens moyens !

Houellebecq, comme l’a conceptualisé Stendhal, utilise un miroir sur le bord du chemin (l’attentat de Bali fut presque décrit quelques mois plus tôt).

Amour impossible, et pourtant le personnage Houellebecquien de base essaye encore (sauf les clones du dernier roman, en sérénité presque pascalienne), veut y comprendre quelque chose :
Quant à l'amour, il m'est difficile d'en parler. J'en suis maintenant convaincu : pour moi, Valérie n'aura été qu'une exception radieuse. Elle faisait partie de ces êtres qui sont capables de dédier leur vie au bonheur de quelqu'un, d'en faire très directement leur but. Ce phénomène est un mystère. En lui résident le bonheur, la simplicité, la joie ; mais je ne sais toujours pas comment, ni pourquoi, il peut se produire. Et si je n'ai pas compris l'amour, à quoi me sert d'avoir compris le reste ?
Plateforme, 2001

Houellebecq ne fait pas l’unanimité : ils le détestent, conspuent, méprisent, critiquent.



J'entre dans la catégorie des auteurs inoffensifs. Il me semble qu'on est en train de se lasser de moi comme sujet de polémique.
MH, le Nouvel Observateur, août 2005
ça tombe bien, ce site s'intéresse aux écrits...
sité créé en Avril 2006



Nous n'avons pas lu MH et BHL les mails...

Vos réactions :

Ajouter un commentaire Houellebecquiens


est-ce que le lecteurs de Michel Houellebecq aimeraient Stéphane Ternoise ?
LIRE



Le CONTACT - COPYRIGHT du site clonage.